Tag PKJ – Autour de la 5e vague

Je m’y prends toujours des semaines après tout le monde, mais voici le tag PKJ autour de la vague. J’avais tellement envie de le faire juste pas le temps. J’adore les Tags qu’ils proposent.


1) Citer un roman de science fiction.

51ayQIBVsrL._SX307_BO1,204,203,200_.jpg

Le Pacte des Marchombres de Pierre Bottero.
Cette trilogie est une vraie pépite comme l’ensemble de l’univers de Pierre Bottero. Je vous conseille vraiment de le lire. Il pourrait changer votre vie.

 

2) Citer un roman qui a un chiffre dans son titre.

CVT_Divergente--Quatre_1170.jpeg

Quatre : Divergente de Veronica Roth
Je ne l’ai pas lu. J’ai lu la trilogie, mais pas ce tome du point de vue de Quatre. Pourtant, c’est vraiment le premier qui m’est venu à l’esprit en lisant la question. C’est peut-être le signe que je dois le lire…

 

3) Citer un livre adapté au cinéma que vous avez envie de lire.

Le-cercle-litteraire-des-amateurs-d-epluchures-de-patates

 

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Si on fait abstraction du titre beaucoup trop long, mais vraiment trop cool, ce livre est selon ma mère une vraie merveille. Depuis, qu’elle sait qu’il va ou est adapté en film, elle ne parle plus que d’aller le voir au cinéma. Tout son entrain m’a vraiment donné envie de le voir et le lire.

 

 

4) Citer un livre dans lequel un personnage s’appelle soit Cassie soit Evan.

41cSCCJZ5DL._SX309_BO1,204,203,200_.jpg

Ma raison de vivre de Rebecca Donovan
Un autre livre que je n’ai pas lu, mais dont on m’a vraiment beaucoup parlé. Tellement parlé, que je savais sans l’avoir lu qu’un personnage s’appelle Evan.

 

 

5) Citer un roman qui raconte l’histoire d’une invasion.

marvel-heroes-n1-vf.jpg

 

Les BD Marvel
Je ne savais vraiment pas quoi mettre ^^ J’ai opté pour les Marvel, car j’adore les voir au cinéma. J’avoue que je n’en ai jamais lu.

 

6) Citer un roman post-apocalyptique.

51lPDddAfwL._SX340_BO1,204,203,200_.jpg

U4
Je n’ai lu que le tome « Koridwen ». Je l’avais adorée ! Après, j’ai un doute. Est-ce bien un roman post apocalyptique? Je crois, mais je ne suis pas sûre.

 

 

7) Citer un roman dans lequel le héros/l’héroïne cherche à sauver un membre de sa famille.

Hunger-Games.jpg

Hunger Games de Suzanne Collins
Sans hésitation, car il ne faut pas oublier que tout commence parce que Katniss veux sauver des jeux sa petite sœur Primrose.

 

 

8) Citer un livre qui a du jaune sur sa couverture.

la-face-cach-e-de-margo-473411-264-432

La Face Cachée de Margo de John Green.
Là, il n’y a aucun doute. Il est jaune !

 

 

9) Citer un roman dans lequel le héros/l’héroïne marche beaucoup.

Dora-et-ses-amis

Dora l’exploratrice
Bah quoi, elle marche beaucoup dans ses aventures. Ah oui, le problème, c’est peut-être que ce n’est pas un roman.

 

 

10) Citer une trilogie que vous avez lue en entier.

51rFKYW-DqL._SX339_BO1,204,203,200_.jpg

Soeurs Sorcière de Jessica Spotswood
Ne me demandez pas pourquoi, mais c’est la première qui m’est venu en tête. Si vous ne la connaissez pas, elle vaut le détour.

 

 

 

11) Citer un livre PKJ qui sort au mois de juin et qui vous fait envie.

Sur-le-fil.jpg

Sur le fil de Estelle Maskame
Le résumé m’a vraiment donné envie de le lire et j’adore Estelle Maskame.

Publicités

Bilan semaine à 1000 pages (Juin 2018)

J’ai retenté la semaine à 1000 pages pour ce deuxième mois. Comme la première fois, je savais que je n’aurais pas beaucoup de temps.


La PAL que j’avais prévu

dav

J’avais trois objectifs :

  • Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens de Becky Albertalli
  • Je te hais… passionnément de Sara Wolf
  • Je te hais… à la folie de Sara Wolf

Ce que j’ai lu

  • Moi, Simon 16 ans Homo Sapien de Becky Albertalli
  • Les cinq premier mangas de He is a beast de Saki Aikawa

Total des pages lus : 1152 pages dont 832 pages de manga.


Mon Bilan

J’ai commencé ma semaine en lisant entièrement lundi « Moi, Simon 16 ans Homo Sapien ». Je l’ai adoré. Après, je n’ai pas eu du tout le temps de lire à cause de mon stage. Juste samedi, les mangas pour me changer les idées.
Contrairement à la dernière fois, j’étais pas du tout dans l’idée que je devais vraiment lire mes 1000 pages. Je lisais juste pour le plaisir.

L’avis sur « Love, Simon » est déjà publié. Je vous parlerais des manga quand j’aurais fini la série.

Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens ou Love Simon

« Tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le coming-out? Pourquoi l’hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu’elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout le monde, hétéros, gays, bisexuels ou autres. Je dis ça je dis rien. »

ALERTE COUP DE COEUR !!!!!

Aujourd’hui, je vous parle d’un livre COUP DE COEUR !!!!!! (J’ai l’impression d’être Stéphane Plaza dans chercheur d’appart’)
Ce livre c’est Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens republié sous le nom Love, Simon (qui est aussi le nom de l’adaptation en film). C’est un roman de Becky Albertalli traduit par Mathilde Tamae-Bouhou et publié par hachette romans.


Informations pratiques

Titre : Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens // Love, Simon
Auteur : Becky Albertalli
Edition : hachette romans
Genre :  Young adult // Romance
Nombre de pages :
 315
Où le trouver : Fnac Amazon


Synopsis

Je m’appelle Simon. J’ai une vie tout à fait normal, sauf que j’ai un secret. Je suis gay. Et ça, seul Blue le sait. Blue, ce n’est pas son vrai prénom et pour lui, je m’appelle Jacques. On est dans la même école et lui, aussi il est gay, mais personne ne le sait. En fait, je ne suis pas très pressé d’annoncer à tout le monde mon homosexualité. Je me contente des bulles d’airs que m’offrent les e-mails de Blue. Ah, et pour info, je suis raide dingue de Blue.


Mon Avis

Je l’ai dévoré. J’avais tellement hâte de le lire ! Et, je n’ai vraiment pas été déçu ! Ce livre est subtil, drôle, romantique. Il fait aussi réfléchir. J’ai aimé cherché qui est Blue. Ce livre est tellement exceptionnel, j’en perds mes mots. Je pense que la société, peut être plus les jeunes de mon âge, je pense que l’on a besoin de lire comme ça qui montre que les histoires d’amour ce n’est pas forcément une femme et un homme. Je veux que la norme soit les sentiments et non les personnes, leurs genres, attirances physiques ou je ne sais pas quoi. Chaque individu et tel qu’il est et tout le monde sur cette planète peut être aimé. Je dirais même va être aimé, voir tout simplement est aimé. Il est important que la société intégrée que ce qui compte, c’est l’amour et non que se soit un amour monogame entre un homme et une femme. Love, Simon est important pour moi, car il montre que les homosexuelles peuvent aussi vivre leur love story. J’y vois un message de tolérance et beaucoup d’amour et ça fait du bien. De plus, il se bat aussi contre des stéréotypes (selon moi). Il prône aussi l’amitié.
Ce livre m’a touché et je crois que je vais l’acheter même si je l’ai déjà lu pour qu’il soit dans ma bibliothèque. (Je l’avais emprunté à la bibliothèque).

Au final, j’ai pas beaucoup parlé du roman. En fait, il est tellement fantastique pour moi que je ne sais pas quoi te dire pourquoi tu dois le lire. C’est juste une évidence. Donc, voilà, juste fonce, trouve-le, lis-le. Tu n’as rien à perdre. Il peut beaucoup t’apporter. Tu risques quoi ? Rien, juste d’être déçu, mais ça ce n’est pas trop grave.

 

L’avez-vous lu ? Avez-vous envie de le lire ? L’avez-vous aimé ?

 

Shadowhunters

Aujourd’hui, je vous parle d’une série que j’adore. Si vous aimez l’univers fantastique, les secrets de familles, les mystères en séries et les histoires d’amour : SHADOWHUNTERS est faite pour vous ou du moins il y a de grande chance que ça vous plaise ! Je vous en parle aujourd’hui, car la saison 4 a été annulé.
Pour information (oui, je fais genre j’étale ma science), Shadowhunters veux dire : chasseurs de l’Ombre.


 

Titre : Shadowhunters

Créé par : Todd Slavkin et Darren Swimmer

Pays d’origine : Etats – Unis

Langue d’origine : Anglais

Genre : Fantastique

Durée moyenne d’un épisode : 42 minutes

Nombre de saison : 3


Synopsis

Pris sur allociné, car je n’arrivais pas à faire un truc clair sans spoil.
Dans le New York contemporain, les humains ne se doutent pas des forces démoniaques qui s’affrontent sous leurs yeux. Parmi eux, Clary Fray découvre le jour de ses 18 ans qu’elle n’est pas une adolescente comme les autres. Dotée de certains pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas encore, la jeune femme est brutalement propulsée vers le côté obscur de notre monde, dans lequel des Shadowhunters combattent des créatures maléfiques. En s’alliant avec eux, Clary accomplit sa destinée, tout en allant de révélation en révélation.

Adaptation en série des romans « The Mortal Instruments » (« La Cité des ténèbres ») de Cassandra Clare, initiée en 2007.


Mon Avis

C’est ma soeur qui m’a conseillé cette série. A la fin du premier épisode, j’étais dubitative sur l’intérêt de la série. Mais, heureusement, je devais avoir du temps à perdre donc j’ai continué. Au fur et à mesure des épisodes, je me suis attachée aux personnages. J’aime l’univers de la série. Je suis totalement fan d’Alec, Magnus, Simon et Isabelle. J’aime les acteurs qui les jouent, mais aussi les personnalités des personnages et leurs évolutions.
Le début peut paraître long, mais la série devient plus complexe au fur et à mesure des saisons. J’ai juste beaucoup de mal avec Clary et Jace. Je ne sais pas pourquoi… J’accroche pas à ses personnages.

Ps : je n’ai pas lu les romans, mais je pense le faire quand j’aurais réduit ma PAL

Birthday Girl

« Quoi que l’on puisse souhaiter, aussi loin qu’in puisse aller, on reste ce que l’on est, voilà tout. »

Salut mes étoiles !

Aujourd’hui, je vous parle d’une nouvelle de Haruki Marakami publié par Belfond et illustré par Kat Menschik. Cette histoire c’est : Birthday Girl.


Informations pratiques

Titre : Birthday Girl
Auteur : Haruki Murakami
Edition : Belfond 
Nombre de pages :
 72
Où le trouver : Fnac Amazon


Synopsis

(Présentation de l’éditeur)
Japon, de nos jours. Quoi qu’on puisse souhaiter, aussi loin que l’on puisse aller, on reste ce qu’on est, voilà tout. La serveuse n’aurait même pas dû travailler ce soir-là. C’était son anniversaire, elle avait vingt ans, il pleuvait à verse, le directeur du restaurant était malade. Alors c’est elle, cette serveuse qui entrait dans ses vingt ans, qui était allée porter son repas au propriétaire du restaurant. Un vieil homme solitaire que personne n’a jamais vu. Un vieil homme qui, le jour de ses vingt ans, lui avait proposé de faire un vœu…


Mon Avis

J’ai été très étonné par cette nouvelle. Je l’avais emprunté, car j’adorais la couverture. Cette édition de la nouvelle est vraiment magnifique. Les dessins sont sublimes.
La lecture est fluide, mystérieuse et entourée d’une espèce de magie que je retrouve souvent dans les contes asiatiques que j’ai pu lire. J’aime la « moral » de l’histoire.
En fait, j’ai pas de mots pour parler de l’expérience de lecture que j’ai vécue. Je ne l’ai pas adoré, pas détesté. Je ne sais pas si je le conseillerais et pourtant, je me dis que tout le monde de vrai le lire. Mes pensées sont très contradictoires à son sujet.

Mon avis ne va pas vous aider du tout à savoir si il faut ou non le lire. ^^

La meilleure des vies

« Nous n’avons pas besoin de magie pour transformer notre monde ; nous portons déjà en nous tout le pouvoir dont nous avons besoin : nous avons le pouvoir d’imaginer mieux. »

Salut mes étoiles !

Aujourd’hui, je vous partage la publication, sous forme de livre papier, du discours de J.K. Rowling lors de la cérémonie de remise des diplômes à Harvard. Ce texte était dans ma PAL depuis un moment. Maintenant, je suis super heureuse de vous le présenter.


Informations pratiques

Titre : La meilleure des vies
Auteur : J.K. Rowling
Edition : Grasset
Genre : Discours
Nombre de pages :
 73
Où le trouver : Fnac Amazon


Synopsis

La meilleure des vies reprend le discours prononcé par J.K. Rowling lors d’une remise de diplômes à Harvard. A l’aide de ses expériences, elle délivre un message sur le sens de l’existence en soulignant les bienfaits de l’échec et l’importance de l’imagination. A travers ce témoignage, elle nous pousse à réfléchir sur notre vie.


Mon Avis

Merci !
Voilà ce que je dirais à J.K. Rowling si je la rencontrais, pas pour Harry Potter, mais pour ce discours. Ses mots, enfin la traduction de ses mots m’ont vraiment touché. Je remercie aussi Pierre Demarty, car sans sa traduction, je n’aurais rien compris vu mon niveau d’anglais. C’est un booster de confiance en soi, mais aussi un bon moyen de rentrer en réflexion sur soi et sur le sens que l’on veux donner à notre existence. C’est un super livre de réflexion personnel et beau témoignage. Les illustrations sont magnifiques et vont très bien avec le texte. Ce n’est pas très long, mais ça vos vraiment de détour.

Le plus fou, c’est que ça m’a donné envie de lire Harry Potter !

Bilan du mois de Mai

Salut tout le monde.

Aujourd’hui, je reviens avec un nouveau bilan du mois.
C’est donc partie pour une petite rétrospective de Mai.

Love xxx ❤


Les moments marquants de Mai

Le mois de Mai a bouleversé pas mal de chose pour le blog :

  • Nouveau nom
  • Nouveau design
  • Nouveau Facebook
  • Un article tous les deux jours jusqu’en Septembre
  • Création compte Gleeph

Le 4, j’ai participé à ma deuxième soirée de lecture à haute voix. J’y ai découvert le livre « La tête en Friche » depuis j’ai envie de le lire ou au moins de le voir, car il a été adapté en film.

Le 10, j’ai eu la chance de participer avec deux amies à l’inauguration de l’exposition à Bicyclette proposé par l’Historial de la Vendée.

Du 19 au 21, je suis partie en week-end à l’île aux moines. Ce moment a profité de ma famille et de la nature m’a permit de me rappeler que je ne suis pas une machine et que je dois aussi prendre du temps pour moi. Il faut que j’apprenne à choisir mes priorités.

Je suis aussi allée voir deux pièces de théâtre lycéen. La première était « Mariage, pour le meilleur et pour le pire » qui était un composition de plusieurs pièces. Le public assistait à la réception d’un mariage avec orchestre. Le jeu était vraiment très bon. J’ai adoré !

La deuxième, s’était « Antigone ». J’adore cette pièce ! Malheureusement, le texte était mal articulé et dit trop bas. Il y avait beaucoup de gestes parasites. C’est trop dommage, car dans le fonds, le travail de cœur était intéressant.

Dans mes moments forts de Mai, il y a aussi ma découverte de la Carologie et de Lorage/Âmes en chantier. Leur travail me fait du bien et m’a vraiment aidé à avancer en très peu de temps.


Les articles de Mai

Voici le récapitulatif des articles que j’ai postés sur le blog ce mois si :


La progression de ma PAL

Les livres qui se sont ajoutés à ma PAL :

  • KILARI de An Nakahara
  • La face cachée de Margot de John Green
  • La meilleure des vies de J.K. Rolling
  • Birthday Girl de Haruki Murakami
  • Roméo & Juliette de Shakespeare
  • Hamlet de Shakespeare
  • Je te hais… passionnément de Sara Wolf
  • Je te hais… à la folie de Sara Wolf
  • Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens de Becky Albertalli

 

Ce que j’ai lu en Avril:

  • Les mille visages de notre histoire de Jennifer Niven
  • KILARI de An Nakahara
  • La meilleure des vies J.K. Rolling
  • Birthday Girl de Haruki Murakami

 

Ce que je lis en ce moment :

  • Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

 


Le programme de Juin

Dans une semaine, j’aurais mes résultats de L1. Je suis super angoissée.
En plus joyeux, je vais allée avec ma meilleure amie au Plessis Macé voir une pièce. J’ai trop hâte !
Sinon, j’attends avec impatience la sortie de Love Simon au cinéma.

En faite, j’ai pas grand chose à dire pour Juin.